ATACAMA-SHS | Thématiques

Étudié sous l’angle de l’exploitation minière, le désert d’Atacama a un grand potentiel pour la recherche en sciences humaines et sociales, non pas seulement en tant que cas d’étude, mais en décloisonnant des problématiques plus larges, à travers des hypothèses novatrices, à plusieurs niveaux. Ainsi, sur la longue durée, il permet d’appréhender le phénomène minier avec une profondeur historique et archéologique absolument exceptionnelle (exploitations pré-inca, inca, coloniales et contemporaines) et constitue l’un des seuls point du globe où l’histoire de l’occupation humaine repose principalement sur l’exploitation minière. Sur le plan historique, cet immense réservoir de matières premières – depuis le guano et les nitrates jusqu’au cuivre en passant par l’or ou l’argent – s’affirme dès le XIXe siècle comme un enjeu stratégique majeur des relations internationales et un espace de compétition pour diverses puissances mondiales et régionales. La thématique minière permet ainsi de désenclaver le désert et de montrer la fluidité de ses relations avec les autres espaces régionaux, nationaux ou internationaux. Le littoral d’Atacama est la section de côte avec la plus forte densité portuaire de toute la façade Pacifique de l’Amérique du Sud, cette “sur-portuarisation” constituant d’ailleurs un trait saillant de l’exploitation minière dans le désert d’Atacama. Ces ports sont des observatoires remarquables pour l’histoire des techniques et pour comprendre l’organisation des systèmes miniers, leurs évolutions, leurs crises et leurs reconversions. Le désert  d’Atacama, considéré dans son extension tri-nationale (Bolivie, Argentine, Chili), est en passe de devenir un hub énergétique continental avec le développement de l’extraction du lithium dans les lacs salés d’altitude pour la réalisation de batteries, ainsi qu’avec l’essor de parcs solaires photovoltaïques dont les enjeux dépassent l’échelle locale, tant en termes d’accès aux ressources minérales que de types de modèles extractifs et de terrains d’expérimentation scientifique. Enfin, cette complexification croissante du désert a été accompagnée par le développement de grands équipements scientifiques (observatoires astronomiques, océaniques, géologiques, etc.) et de centres de recherche spécialisés, offrant un terrain singulièrement favorable au travail pluridisciplinaire en sciences humaines et sociales.

  • Ports et littoraux du désert d’Atacama
    Le littoral du désert d’Atacama constitue la section de côte avec la plus forte densité portuaire de toute la façade Pacifique de l’Amérique du Sud – une quarantaine de ports sont ou ont été...
  • Atacama, histoire d’un désert global
    Immense réservoir de matières premières depuis le guano et les nitrates jusqu’au cuivre en passant par l’or ou l’argent, le désert d’Atacama s’affirme dès le XIXe siècle, dans le contexte de la révolution industrielle,...
  • Archéologie et archéométrie du fait minier sur le temps long
    Le désert d’Atacama permet d’appréhender le phénomène minier avec une profondeur historique et archéologique absolument exceptionnelle (exploitations pré-inca, inca, coloniale, républicaine et contemporaine) et constitue l’un des seuls points du globe où l’histoire de...
  • Anthropologie d’un territoire minier
    “Anthropologie d’un territoire minier” cherche à documenter et analyser les phénomènes culturels dans le désert d’Atacama, à travers l’ethnographie, l’anthropologie historique et les humanités numériques, en montrant la pluralité d’acteurs, de quotidiens et d’identités qui...
  • Transitions énergétiques
    La reconfiguration du système énergétique est au cœur des transformations minières. D’une part parce que les mines sont fortement consommatrices d’énergie et qu’à l’expansion de leur activité répond une reconfiguration des systèmes énergétiques, d’autre...
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search