IRP ATACAMA-SHS. Sciences humaines et sociales en territoire minier

Le programme IRP ATACAMA-SHS, Sciences humaines et sociales en territoire minier (International Research Project, IRP 2020-24) a pour objet d’étudier dans une perspective globale et sur la longue durée le désert d’Atacama, considéré dans son extension trinationale (Chili, Argentine, Bolivie), en favorisant les recherches en histoire, archéologie, anthropologie et géographie. Il est porté par les laboratoires CREDA UMR 7227 et TEMPS UMR 8068 du Centre National de la Recherche Scientifique, en partenariat avec IHEAL-Université Sorbonne Nouvelle, Université Paris-Nanterre, Université Rennes2, Universidad de Chile, Universidad Católica del Norte, Universidad de Tarapacá, Universidad Academia de Humanismo Cristiano. Le programme a pour objectif de développer la recherche scientifique collaborative et internationale en SHS à travers, notamment, la construction de trajectoires internationales de formation doctorale (Thèses), le développement d’outils et de systèmes numériques communs basés sur la science ouverte et les humanités numériques (Laboratoire virtuel), l’incubation de nouvelles thématiques de recherche (DocumentsRéunions) et la publication commune de résultats (Publications).

Le désert d’Atacama offre un grand potentiel pour la recherche internationale en SHS. Sur la longue durée, il permet d’appréhender le phénomène minier avec une profondeur historique et archéologique exceptionnelle (exploitations pré-inca, inca, coloniales et contemporaines) et constitue l’un des seuls points du globe où l’histoire de l’occupation humaine repose principalement sur l’exploitation minière (Archéologie et Archéométrie du fait minier sur le temps long). Sur le plan historique et anthropologique, cet immense réservoir de matières premières (depuis le guano et les nitrates jusqu’au cuivre en passant par l’or ou l’argent), s’affirme dès le XIXe siècle comme un enjeu stratégique majeur des relations internationales et un espace de compétition pour diverses puissances mondiales et régionales (Histoire d’un désert global). Des populations extrêmement hétérogènes (amérindiennes, nationales, asiatiques, européennes, afroaméricaines, etc.) se trouvent impliquées dans la construction sociale et culturelle d’un des principaux territoires miniers contemporains (Anthropologie d’un territoire minier). Le littoral désertique est la section de côte avec la plus forte densité portuaire de toute la façade Pacifique de l’Amérique du Sud, cette “sur-portuarisation” constituant d’ailleurs un trait saillant de l’exploitation minière dans le désert d’Atacama. Ces ports constituent des observatoires privilégiés de l’histoire technique des systèmes miniers et de leurs évolutions, crises ou reconversions (Littoral du désert d’Atacama). Enfin, le désert d’Atacama est en passe de devenir un hub énergétique continental avec le développement de l’extraction du lithium dans les lacs salés d’altitude pour la réalisation de batteries, ainsi qu’avec l’essor de parcs solaires photovoltaïques dont les enjeux dépassent l’échelle locale, tant en termes d’accès aux ressources minérales que de types de modèles extractifs et de terrains d’expérimentation scientifique (Transitions énergétiques).

Responsable scientifique : Nicolas Richard, Centre de recherche et de documentation des Amériques
Responsable administratif : Banduka Da Silva, Centre de recherche et de documentation des Amériques
Comité de pilotage : Nicolas Richard, Olivier Compagon, Franck Poupeau, Sébastien Velut (CREDA UMR 7227), Benoit Mille, Pierre Allard (UMR 8068 TEMPS), Jimena Obregón (Université Rennes2), Sylvain Laubé (Université Bretagne Occidentale), Héctor Morales, Enrique Aliste (Universidad de Chile), Valentina Figueroa, Fernanda Kalazic, Alejandro Garcés (Universidad Católica del Norte), Carlos Donoso Rojas, Damir Galaz-Mandakovic, Benjamín Ballester (Universidad de Tarapacá), Luis Campos (Universidad Academia de Humanismo Cristiano), Daniel Quiroz (Servicio Nacional del Patrimonio Cultural).



Citer ce billet
Nicolas Richard (2020, 25 octobre). IRP ATACAMA-SHS. Sciences humaines et sociales en territoire minier. IRP ATACAMA-SHS | Sciences humaines en territoire minier. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/d1qh

Nicolas Richard

Chercheur (CRCN, HDR) au CNRS, IFEA - Institut Français d'Études Andines

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search